lifestyle · Marketing digital

Interview avec Cédric Teychené auteur de « Le marketing de nos émotions » — MALLYS.FR

Voici un bel article que l’on a voulu vous partager sur le marketing de nos émotions, Interview avec Cédric Teychené.

« Le marketing de nos émotions » est un essai qui enquête sur la place des émotions dans notre société (numérique, consommation, entreprise, médias) et l’apparition de nouveaux outils de mesure via l’intelligence artificielle, tout en donnant des recommandations pour reprendre le contrôle. A l’occasion de la sortie de « Le marketing de nos émotions », j’ai eu l’occasion […]

Interview avec Cédric Teychené auteur de « Le marketing de nos émotions » — MALLYS.FR

Belle journée à vous,

Au plaisir de vous retrouver sur notre site, les jum’s 🙂

lifestyle · Marketing digital

Les métiers d’avenir digital

Nous nous tournons beaucoup vers le secteur du digital et du numérique. Est-ce que vous aussi vous pensez à l’avenir et vous vous demandez vers quels métiers pourrions nous, nous tourner ?

60 % des métiers qui seront exploités en 2030 n’existent pas encore. Des métiers vont donc apparaître. Comment transformer ces évolutions à venir en opportunités ? Adecco donne quelques pistes de réflexion dans un nouveau livre blanc : « Digitalisation & robotisation : réinventer les métiers ? ».

« Un million d’emplois qualifiés vont être créés dans les cinq prochaines années grâce à la robotique. Le chiffre d’affaires des entreprises numériquement matures est six fois plus élevé que les autres »

Transition et univers du numérique : quelles évolutions pour les métiers ?

“Dans une étude menée par le cabinet de conseil Roland Berger, on apprend que la pérennité de 42 % des emplois en France, soit 3 millions, serait menacée par la transition numérique d’ici à 2035. Si l’OCDE se veut moins alarmiste en estimant à 25 % les métiers considérablement modifiés par l’automatisation, il n’en reste pas moins que ces évolutions doivent être appréhendées et anticipées par les entreprises.”

L’évolution du numérique est inévitable, et il faudra donc s’adapter à l’apparition de nouveau métier. (article que l’on verra prochainement).

Les robots vont-ils remplacer les humains ?

“Adecco estime que 3 millions d’emplois français, si l’on ne tient pas compte de l’apparition de nouvelles professions, seraient menacés par la robotisation. En effet, le secteur de la robotique de service est en plein essor : il affiche une croissance de 29,4 % entre 2008 et 2014. Entre 2014 et 2020, le chiffre d’affaires des opérateurs de la robotique industrielle augmenterait d’1,5 % par an.

Découvrez les 5 métiers d’avenir du digital :

Les métiers du digital sont très nombreux. Il est souvent difficile de savoir quels métiers seront toujours prisés dans les prochaines années. Découvrez les métiers de Traffic Manager, Data Scientist, Architecte Web, Ergonome Web et Media Trader Web.

Connaissez-vous ces métiers du digital ? d’ailleurs 2 des métiers existent déjà. 😉 (Traffic Manager et Data Scientist).

  1. Traffic manager

Traffic Manager est un poste clef qui synthétise les métiers du marketing, de la communication et de l’informatique. Spécialisé dans la gestion de trafic, le traffic manager a pour mission d’accroître la visibilité, l’augmentation des ventes. On le retrouve en entreprise, en régie publicitaire ou parfois en agence de communication. Il analyse les statistiques du trafic et propose des choix publicitaires stratégiques pour son client puis met en place et coordonne les campagnes publicitaires sur les sites internet.

2. Data Scientist

Data Scientist peut être interprété comme une évolution du métier de Data Miner. Le rôle du Data Scientist est d’aider les entreprises à exploiter les forts volumes de données générés sur le web, les réseaux sociaux etc. Ils réussissent ainsi à sortir des indicateurs concrets au service de la direction générale. Cela fait parti des métiers phares.

3. Media trader web

Le trader média se charge d’optimiser l’achat d’espaces publicitaires pour le compte d’un annonceur.
En collaboration avec la direction générale, le trader média prend en charge l’achat et la gestion globale des campagnes de publicité pour un portefeuille d’annonceurs. Son but : développer le chiffre d’affaires de ses clients.

4. Architecte web

L’architecte web est un expert technique qui a pour principale mission de créer et faire évoluer le schéma technique d’une application ou d’un site web. Il doit également être le garant de la pérennité d’une application ou d’un site web, et notamment sur la question de l’architecture du SI. Ce profil peut s’exercer dans différents types de structures à l’instar des sociétés de services en ingénierie informatique, des agences Web et des grandes entreprises.

5. Ergonome web

Son objectif est de rendre l’utilisation du site internet plus agréable pour l’utilisateur et faciliter ses interactions avec le site web et/ou l’application mobile. La satisfaction de l’utilisateur ou du client dépendra du travail de l’ergonome.

Projection vers 2022 :

D’ici deux dans, en 2022, environ 800 000 emplois vont être à pourvoir chaque année en France. Certains métiers vont recruter davantage, pour remplacer de nombreux départs en retraite ou bien pour créer des emplois : aides-soignantes, assistantes maternelles, informaticiens, cadres commerciaux, enseignants… Tour d’horizon des grandes tendances.

Plusieurs débouchés dans beaucoup de secteurs d’activité. Par exemple, le métier d’aide à domicile. En effet, “le métier d’aide à domicile serait même celui qui créerait le plus de postes sur les dix années à venir, aussi bien en termes de taux de croissance qu’en nombre de postes (près de 160 000 postes créés d’ici 2022, soit une hausse de 2,6 % en moyenne chaque année)” indique l’enquête de la Darès. 

Les métiers dans l’informatique et le numérique qui permettront aux jeunes de belles perspectives d’emplois. Ainsi que les métiers d’hôtellerie-restauration et des loisirs.

Les métiers qui vont perdre des emplois

L’enquête sur “Les métiers en 2022” met en lumière les transformations du marché de l’emploi à long terme : si des emplois se créent, d’autres vont se détruire. Certains métiers vont ainsi continuer à perdre des emplois d’ici 2022 : les ouvriers non qualifiés de la métallurgie, de l’automobile, dans le commerce les caissiers, les secrétaires et le personnel administratif peu qualifié…

Retrouvez toutes nos actualités sur les jum’s

Articles :
Maddyness.com
Digischool
Reussirmavie

Ecologie · lifestyle · Marketing digital

Plantez des arbres avec le moteur de recherche Ecosia

Aujourd’hui, nous passons un temps considérable sur Internet et utilisons principalement le moteur de recherche Google. Ecosia est un moteur de recherche gratuit alternatif à Google et est également écologique. Pourquoi ne pas continuer à faire vos recherches tout en plantant des arbres par la même occasion ? 🙂

Comme vu dans l’article l’émergence des moteurs de recherche. Nous avons voulu faire un article sur Ecosia.

Le principal objectif d’Ecosia est de planter des jeunes arbres. Le saviez-vous ? Lorsque vous utilisez le moteur de recherche Ecosia, les revenus provenant de publicités et des recherches sont investis dans une bonne cause.

Le moteur de recherche Ecosia a été fondé en 2009 par l’allemand Christian Kroll. Le moteur de recherche Ecosia réinvestit 80% de ses bénéfices dans la plantation d’arbres. En effet, chez Ecosia, faire 45 recherches permet de planter un arbre.

La reforestation clic après clic

Ecosia est un moteur de recherche (optimisé par Bing de Microsoft). L’organisation reverse 80% des bénéfices générées par les recherches et les publicités à des progrès de reforestation dans le monde entier.

Depuis sa création en 2009, Ecosia s’est investi à ce jour dans 17 pays, notamment au Brésil, au Pérou, au Canada, au Sénégal, au Ghana, en Tanzanie, à Madagascar et au Maroc. Ces projets sont d’ailleurs très nombreux.

Christian Kroll (fondateur d’Ecosia), explique que planter des arbres est l’une des façons les plus efficaces pour éliminer le dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Mais tout le monde n’en est pas conscient.

Cependant, il suffit quelquefois d’une tragédie pour que la nouvelle se répande. Ainsi, au cours de l’été 2019, lors des incendies dans la forêt amazonienne au Brésil, les téléchargements ont été multipliés par 12.

Une information importante, Ecosia a déjà passé une partie de 2020 à replanter des arbres dans les parties ravagées par les feux de forêt en Australie, et des projets en Inde et en Tanzanie sont en cours de développement.

Le nombre fait la force

Ecosia dit qu’il suffit d’environ 45 recherches pour financer la plantation d’un arbre. Ecosia est déjà bien partie pour planter 100 millions d’arbres d’ici mi-2020. Et pour mener ce projet à bien, elle travaille en partenariat avec des douzaines d’associations comme World Vision International, la Wildlife Conservation Foundation ou encore l’institut Jane Goodall.

Ecosia veut vous aider à prendre des décisions plus écologiques

Ecosia ne compte pas disparaître de sitôt, la compagnie ne cesse de se développer et prévoit également de cartographier ses projets afin que les utilisateurs puissent les localiser dans le monde.

Récemment, elle a lancé Ecosia voyages pour permettre aux touristes de réduire leur empreinte carbone en sélectionnant des hôtels et des modes de transport écologiques. Ecosia compte mettre en avant les options les plus éthiques et vertes dans ses solutions de recherche.

Ecosia veut être un moteur de recherche qui aide les utilisateurs à prendre des décisions plus écologiques.

Quelques chiffres-clés (2018):

  • Environ 7 millions d’utilisateurs ont installé Ecosia par défaut.
  • 36 personnes (salariées et free-lances) composent l’équipe.
  • Environ 666 000 € de revenus générés en septembre 2018.
  • Environ 20 millions de requêtes par mois sur le moteur.

Voici le lien où j’ai trouvé les informations sur les chiffres.

Nous avons trouvé un autre article très intéressant, vous nous direz ce que vous en pensez sur les rapports financiers :

Graphique financier Ecosia

En allant sur le lien des rapports financiers, vous pourrez faire bouger le cercle et comprendre le fonctionnement.

Vous voulez installer Ecosia sur votre ordinateur ? ou sur votre téléphone ?

Il suffit d’ajouter une extension à Google. C’est très rapide et cela se fait sur le site d’Ecosia. Pour mettre Ecosia sur votre téléphone, vous n’avez qu’à télécharger l’application pour commencer vos recherches. 

Quand on parle de pollution et de réchauffement climatique, on a tendance à critiquer le gouvernement et à dénoncer le faible nombre de mesures qu’il prend. C’est tout à fait vrai, mais l’action de l’Etat ne suffit pas. Il faut aussi savoir se remettre en question et questionner ses habitudes qui sont presque devenues naturelles. Nous sommes tous responsables du monde dans lequel nous vivons. Renseignons-nous donc sur des modes de consommation alternatifs pour être plus respectueux de l’environnement et de la société.

Installer Ecosia, c’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour l’humanité. La planète a besoin de vous !

Une belle conclusion : il y a une vie après Google !

Aujourd’hui, les moteurs de recherche sont plus importants des uns des autres. Chaque moteurs de recherche à son utilité. Deux géants américains : Google et Bing, deux moteurs solidaires: Ecosia et Lilo (que vous verrez dans un prochain article) et deux hérauts de la protection des données: Qwant et DuckDuckGo : ce comparatif permet de faire son choix au sein de trois philosophies bien différentes. Une chose est sûre, les 6 moteurs de recherche présentés ici ont tous réalisé de très bonnes performances en termes de résultats de recherche.

Connaissez-vous ce moteur de recherche ? l’utilisez-vous ?

Retrouvez nos actualités sur les jum’s

Les articles :
Bfmtvbusiness
le-m-vertabem.fr
blog-ecosia.org
Clubic

Marketing digital

L’émersion des moteurs de recherche

Voici un article sur l’émersion des moteurs de recherche. Faîtes-vous de la veille de temps en temps ?

Actuellement, Google est de loin le plus grand et meilleur moteur de recherche sur le marché avec 90% de parts de marchés, grâce à ses algorithmes puissants et son intelligence artificielle. Les nombreux autres moteurs, français ou non, essaient tant bien que mal de se faire une place.  

Petit récapitulatif historique des moteurs de recherche sur le web : Il existe plusieurs moteurs de recherche, vous pouvez les consulter ici

Le 1er moteur de recherche a fait son apparition en 1990 et se nomme Archie. C’est en 1994 que Yahoo a lancé Yahoo Search qui a été créé par David Filo et Jerry Yang.

En 2008 DuckDuckGo (DDG), un moteur de recherche qui se concentre pour une protection de la vie privée de ses utilisateurs.

En 2009 le moteur de recherche de Microsoft appelé Bing est enfin crée. Le méta moteur de recherche allemand Ecosia fut activé en 2009 : il a pour particularité de reverser ses revenus publicitaires pour planter des arbres au Burkina Faso, Pérou, Tanzanie et Madagascar.

En 2013, l’arrivée sur le marché des moteurs de recherche un produit français avec Qwant, qui se défend de ne pas tracker ses utilisateurs, et de ne pas vendre leurs données personnelles afin de garantir leur vie privée.

En 2014, Yahoo lance un deal avec Mozilla firefox pour être le moteur de recherche par défaut de ce navigateur aux USA.

En 2019, Google reste le 1er moteur de recherche dans le monde, mais on note l’émergence de Baidu en Chine et Yandex en Russie.

Part de marché en en France en 2019

En France, Google écrase complétement la concurrence avec + de 90% de parts de marché depuis très longtemps, à tel point qu’on ne parle plus des concurrents (Bing, Yahoo, Qwant, etc.). On a besoin de diversité en tant qu’utilisateur, et qu’on a quelques tentatives avec d’autres moteurs comme (Qwant, Ecosia…) de proposer des résultats différents.

Parts de marché des moteurs de recherche

Part de marché en 2019 dans le monde

En 2019, on constate que Google reste le numéro 1 à l’échelle mondiale avec 92.37% de part de marché.  Bing prend la deuxième place suivie de Yahoo, Baidu et DuckduckGo. Pour les Recherches en Chine Baidu est numéro 1, et en Russie Yandex concentre 60% des requêtes utilisateurs.

Comparatif des moteurs de recherche pour l’utilisateur

Voici un benchmark que nous avons réalisé sur 12 moteurs de recherche clés en 2019-2020 :

Moteurs de recherche – Search engine

Nous avons sélectionné plusieurs d’entre eux pour leur originalité car ils apportent une vraie valeur ajoutée pour l’utilisateur :

·       Qwant « le moteur français qui vous veut du bien » fonde ses recherches sur les tendances et l’actualité ;

·       Bing : moteur de recherche par microsoft

·       Yahoo : un moteur de recherche très complet
·       Ecosia (moteur de recherche allemand) : a pour particularité d’être un moteur de recherche écologique (moins d’énergie utilisée pour les recherches et il permet de planter des arbres)

·       Baidu : moteur de recherche chinois

·       Yandex : moteur de recherche russe

·       Internet Archive : moteur de recherche non lucratif et sans publicité qui index un grand nombre de média (livre, vidéo…) gratuitement

·       Lilo : le moteur de recherche solidaire

·       DuckDuckGo : vive la protection des données personnelles

·       Quora : un moteur de recherche collaboratif

·       Startpage par Ixquick : moteur de recherche le plus confidentiel

·       Xaphir : le moteur de recherche différent (racheté par Qwant)

L’intérêt est bien sûr d’obtenir des résultats différents et découvrir de nouveaux sites, tout en contribuant à la protection de la vie privée, et aussi parfois en participant à aider des causes comme avec Ecosia et Lilo.   

Quel est l’intérêt pour l’annonceur de se positionner sur d’autre moteurs de recherche que Google

Les annonceurs ayant des objectifs KPI au niveaux mondial peuvent grâce à d’autres moteurs de recherche atteindre de nouvelles audiences premium avec le SEA en Chine avec Baidu et en Russie avec Yandex.

En effet Baidu concentre 66.89% des volumes de recherche en Chine, et on peut noter l’arrivée de nouveaux concurrents sur ce marché comme Sogou, Shenma et Haosou.  

En russie Yandex contrôle presque 50% des recherches sur ce pays : on peut constater que Google est le deuxième moteur de recherche pour cette région.

On peut constater qu’en France il y a un vrai problème au niveau des moteurs de recherche : certes Qwant apparaît comme une alternative, mais a ce stade, on ne voit que Google au niveau national.
Qwant le moteur de recherche français reste encore très peu utilisé (0,65% des recherches en France) ; Il pourrait devenir comme Baidu ou Yandex au niveau national et qu’il est très important de l’utiliser dans les prochaines années.

On constate également l’émergence de 3 autres moteurs de recherche français :

Lilo le moteur solidaire

Exalead , la recherche avancée

Xooloo pour les enfants

Conclusion

Yandex et Baidu commencent à prendre du poids au niveau international.

Il est possible d’acquérir une audience premium en SEA sans google, mais il restera encore incontournable dans les années avenir. Il est primordial pour les annonceurs de diversifier leur source de trafic, il y a de nouveaux moteurs de recherche avec de nouvelles options (Social / Shopping/ Cause/ Protection de la vie privée…) qui donne des résultats différents.

Parts de marché des moteurs de recherche en France en 2020

Ce graphique montre la part de marché des moteurs de recherche en France en 2020. On constate une légère amélioration concernant les moteurs de recherche Bing, Yahoo, Ecosia…

Les utilisateurs prennent de plus en plus conscience que la protection de leurs données est un enjeu primordial, tout comme la pertinence des résultats, c’est à dire qu’ils veulent de la bonne information et pas uniquement des liens sponsorisés dans les résultats de recherche. C’est pour cela que des moteurs de recherche comme Ecosia et Lilo sont apparus. Des moteurs de recherche écologique, solidaire et émergent.

Moteur de rechcrche Lilo
Moteur de recherche Ecosia

Bonne visite et bonne journée 🙂

Les jum’s

Marketing digital

Les tendances des réseaux sociaux 2020

Aimez-vous aussi être à la pointe de l’actualité ? surtout en ce qui concerne les tendances des réseaux sociaux ?

Comme vous le savez, les réseaux sociaux ne datent pas d’hier. Si on considère que le premier réseau social a vu le jour en 1997, vous vous en doutez bien, l’écosystème digital ne cesse d’évoluer année après année et il est important de rester à la page des nouvelles tendances et des habitudes de consommation.

Quelques chiffres sur les réseaux sociaux, media social en 2020:

Au 1er janvier 2020, il y a plus de 4,5 milliards d’internautes dans le monde. On dénombre près de 3 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux actifs dans le monde. De nos jours, 91% des marques utilisent deux canaux sociaux ou plus.

Chiffre- utilisateur- reseaux sociaux 2020

Le top 3 des réseaux sociaux les plus utilisées à l’heure actuelle sont Facebook, Instagram et Youtube.

  • Facebook représente 53,1% des connexions sociales effectuées par les consommateurs pour se connecter aux applications et aux sites web des éditeurs et des marques.
  • 45,8% des consommateurs déclarant préférer contacter une entreprise par messagerie plutôt que par e-mail.
  • Plus de 2 milliards de messages sont échangés entre les marques et les utilisateurs chaque mois sur les réseaux sociaux.

Youtube compte 1,9 milliard d’utilisateurs mensuels, soit près d’un tiers du total des internaute

  • Les internautes regardent chaque jour de nombres heures heures de vidéos YouTube, plus de la moitié des vues ont lieu sur un appareil mobile et la session d’affichage mobile moyenne dure plus de 40 minutes.
  • En France, c’est le YouTubeur Cyprien qui compte le plus d’abonnés (11,39 millions).
  • Au niveau mondial, la vidéo accumulant le plus grand nombre de vues est la vidéo de la chanson « Despacito » de Luis Fonsi avec plus de 4,6 milliards de vues.

Instagram compte 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois

  • 95 millions de photos et vidéos sont partagées chaque jour sur Instagram.
  • 76% des utilisateurs d’Instagram ont moins de 35 ans, soit environ six adultes en ligne sur dix.
  • 51% des utilisateurs d’Instagram accèdent quotidiennement à la plate-forme, et 35% affirment qu’ils regardent la plateforme plusieurs fois par jour.
  • Instagram est considéré par 92% professionnels du marketing comme le réseau social le plus efficace pour la mise en place de campagnes d’influence. On y dénombre plus de 2 millions d’annonceurs actifs.

Twitter compte 335 millions d’utilisateurs actifs par mois

  • 500 millions de personnes visitent Twitter chaque mois sans se connecter et 44% des utilisateurs n’ont jamais tweeté.
  • 500 millions de tweets sont postés  chaque jour, soit 6000 tweets toutes les secondes.
  • Le compte de Katy Perry est le plus suivi sur Twitter, avec 106,8 millions de followers.

Pinterest compte plus de 250 millions d’utilisateurs actifs chaque mois

  • 67% ont moins de 40 ans et le temps moyen passé sur la plateforme a triplé pour passer à plus de 75 minutes par visiteur.
  • Pinterest est le réseau social le plus mobile avec 85% du trafic provenant de smartphones ou de tablettes.
  • 93% des utilisateurs de Pinterest utilisent la plate-forme pour planifier ou faire des achats.

Snapchat compte 291 millions d’utilisateurs actifs

  • 60% d’entre eux ont moins de 25 ans et 38% l’utilise régulièrement.
  • 3 milliards de snaps y sont partagées chaque jour et près de 9 000 photos chaque seconde.

Facebook Messenger et WhatsApp sont les principaux services de messagerie, avec plus de 50% des internautes utilisant l’un ou l’autre

  • Facebook Messenger et Whatsapp traitent 60 milliards de messages par jour.
  • 4 utilisateurs mobiles sur 10 utilisent Facebook Messenger.
  • Whatsapp et Facebook Messenger comptent respectivement 1,5 milliard et 1,3 milliard d’utilisateurs.

LinkedIn compte 506 millions de membres, dont environ 116 millions d’utilisateurs actifs

Les réseaux sociaux influencent les activités d’achat de 23% des consommateurs : Plus de 30% des acheteurs en ligne sont prêts à acheter un produit directement sur un réseau social.

Il y a plus d’utilisateurs d’Internet mobile que d’utilisateurs d’Internet desktop

L’année dernière, le trafic Internet mondial via ordinateur a représenté 46%, contre 54% pour les appareils mobiles. D’ici 2021, les mobiles devraient atteindre 61% du trafic Internet mondial.

Voici quelques informations sur le mobile, réseaux sociaux, vidéo, streaming… vous en saurez plus sur les mois à venir en quelques chiffres.
  • En 2019, 45% des internautes dans le monde utilisaient les réseaux sociaux (40% en 2018)
  • Chaque seconde qui passe, on compte 11 nouveaux internautes dans le monde
  • En 2021, le mobile représentera 61% du trafic Internet mondial
  • Les 3 réseaux sociaux qui comptent le plus d’utilisateurs actifs sont Facebook, YouTube et WhatsApp
  • 78% des internautes regardent des vidéos en ligne chaque semaine
info-digital-2020-2021

La puissance du format vidéo :

78% des internautes regardent des vidéos en ligne chaque semaine
le contenu visuel est 40 fois plus partagé sur les réseaux sociaux

Tiktok –> une montée impressionnante
1,27 MD de fois téléchargée
700 M d’utilisateurs actifs mensuels depuis juillet 2018
40% des utilisateurs sont des jeunes de 16-24 ans

Ce qui explique qu’en 2021 les vidéos représenteront 82% du trafic mondial.

Le streaming révolutionne les jeux vidéos: twitch, youtube live, mixer

On constate que le digital accélère le business : La publicité digitale dépasse la publicité TV et le chatbot est devenu un outil incontournable pour les entreprises.

Les avantages du chatbot : suivre le client grâce au chatbot

-30% du coût du service client
Disponible 24h/7
Interaction personnalisée
Meilleure gestion des demandes clients
Automatisation d’actions à faible valeur ajoutée
Acquisition de données

–> En 2022, on estime que 70% des interactions seront gérées par des bots.

L’E-réputation un enjeu stratégique vital

61% des entreprises disent contrôler leur e-réputation

Les RH font leur veille sur internet
70% des employeurs utilisent les médias sociaux pour sélectionner leur candidat
57% des employeurs ont moins tendance à interviewer un candidat qu’ils ne trouvent pas en ligne

Voici un graphique représentant l’évolution du nombre d’utilisateurs sur les réseaux sociaux dans le monde entre 2010 (14%) et 2021 (38%).

Graphique utilisateur réseaux sociaux 2021

Que soit Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et bientôt Tiktok… les réseaux sociaux envahissent notre quotidien de plus en plus et en compte également de plus en plus d’inscrit. En 2021, il y aura plus de 3 milliards de personnes connectées sur les réseaux sociaux.

Retrouvez notre actualité sur les jum’s

Vous pouvez retrouver l’infographie dans son détail en cliquant dessus.
Alioze
Statista

Marketing digital

Tendances du web et digital en 2020

Les tendances du web aujourd’hui sont nombreuses et surtout l’univers du marketing digital avance à grande vitesse entre le marketing, e-commerce, réseaux sociaux, social media..

Les stratégies marketing, social media et SEO, les gens interagissent de plus en plus avec les appareils mobiles, effectuent des achats en ligne, le mode de consommation, les recherchent des informations, ainsi que d’apprendre à mieux s’adapter aux nouveaux comportements et usages d’Internet.

Tendances, internet et mobile en 2020

Au 1er janvier 2020, on comptera plus de 4,5 milliards d’internautes dans le monde.

  • L’Asie compte le plus grand nombre d’utilisateurs d’Internet, soit 50,3%. Suivent : l’Europe (15,9%), l’Afrique (11,5%) et l’Amérique latine / Caraïbes (10,1%). L’Amérique du Nord ne représente que 7,6% de tous les utilisateurs d’Internet dans le monde.
  • La Chine compte le plus d’internautes actifs, avec plus de 854 millions d’utilisateurs, suivie par les États-Unis (312 millions) et la Russie (près de 110 millions).
  • L’Amérique du Nord a le taux de pénétration d’Internet le plus élevé (94,6%). Viennent ensuite l’Europe (87,2%), l’Amérique latine / les Caraïbes (70,5%) et le Moyen Orient (69,2%).


Aujourd’hui, on constate qu’Il y a plus d’utilisateurs d’Internet mobile que d’utilisateurs d’Internet desktop.

  • L’année dernière, le trafic Internet mondial via ordinateur a représenté 46%, contre 54% pour les appareils mobiles.
  • D’ici 2021, les mobiles devraient atteindre 61% du trafic Internet mondial.

Tendances et sites web, blog en 2020

Il existe plus de 1,60 milliards de sites web dans le monde.
  • Le tout premier site web a été publié le 6 août 1991 par l’informaticien britannique Tim Berners-Lee.
  • Google serait le site web le plus visité au monde, suivi de YouTube et de Facebook. Le moteur de recherche chinois Baidu se classe en quatrième position.

En 2020, les appareils connectés sont au nombre de 30,73 milliards dans le monde. (Ci-joint un graphique : internet des objets (IoT)) :

Graphique objets connectés 2020-2025

En 2025, les appareils connectés sont au nombre de 75,44 milliards dans le monde.

D’ici 2021, les vidéos sur Internet représenteront 82% du trafic Internet mondial.
  • 78% des internautes regardent des vidéos en ligne chaque semaine
  • 55% des internautes en regardent quotidiennement
  • Plus de la moitié du contenu vidéo est actuellement affiché sur mobile

Il se créé de plus en plus de blog, plus de 2 millions de blogs sont publiés chaque jour sur Internet, que se soit professionnel ou personnel

  • Le blogging continue de croître, avec plus de 409 millions de personnes visionnant plus de 23,6 milliards de pages chaque mois rien que sur WordPress.
  • Avec une part de marché de près 60% et environ 20,6 millions de sites web actifs, WordPress est de loin le premier CMS au monde. Entre autres, il héberge des sites comme le New York Times, Forbes et même le Blog Facebook.

Tendances e-commerce 2020

Près de la moitié de la population mondiale qui utilise Internet achète en ligne en 2020. On constate que 85,5% des internautes français achètent sur Internet. Ils réalisent en moyenne 33 achats en ligne par an.

En 2020, le commerce mobile représente 45% de toutes les activités e-commerce.

  • L’année dernière, les smartphones, à eux seuls, représentaient 57% des visites sur les sites e-commerce.
  • Malgré l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles, les ventes en ligne effectuées sur desktop continuent à augmenter. Alors que la majorité des propriétaires de smartphones et de tablettes, 68% ont tenté d’effectuer un achat sur leur appareil, 66% n’ont pas effectué une transaction en raison d’obstacles rencontrés lors de la commande.

Au niveau mondial, 55% des ventes en ligne ont lieu directement sur les e-commerces des marques.

  • Les 45% restants se font sur des marketplaces.
  • 18 plateformes se partagent 75% des achats réalisés sur une marketplace dans le monde. Dans le top 5 on retrouve Alibaba, avec ses deux plateformes Taobao et Tmall, Amazon, eBay et JD.com.
  • Parmi les achats réalisés en ligne aux États-Unis, 50% ont lieu sur Amazon.

TENDANCES ET MARKETING, PUBLICITÉ & CONTENU 2020

Les dépenses en publicité digitale (Internet fixe et mobile) devraient représenter près de 245 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2020.
Baisse recette publicitaire digitale
  • En France, les dépenses publicitaires numériques ont dépassé les dépenses en publicité tésitelévisée.
  • En 2020, la publicité sur mobile devrait représenter 72% de toutes les dépenses publicitaires numériques aux États-Unis… Mais en même temps, 70% des personnes déclarent ne pas aimer les annonces mobiles. En fait, le blocage des publicités sur mobile a augmenté de 90% d’une année sur l’autre.

79% des personnes utilisent leur smartphone pour lire leurs e-mails.

  • La probabilité qu’un e-mail soit ouvert est 25% plus élevée s’il comporte une ligne d’objet personnalisée.
  • 70% des personnes qui consultent leurs mails sur smartphone suppriment immédiatement les mails qui ne rendent pas bien sur un appareil mobile.
  • Un e-mail avec une vidéo reçoit un taux de clics accru de 96%.


87% des spécialistes du marketing en ligne utilisent du contenu vidéo

  • À travers le monde, 51% des professionnels du marketing citent la vidéo comme le type de contenu avec le meilleur ROI
  • Les spécialistes du marketing qui utilisent la vidéo enregistrent des revenus supérieurs de 49% par rapport à ceux qui ne l’utilisent pas

90% des marketeurs qui utilisent une stratégie de marketing d’influence pense qu’elle est efficace

  • Selon les professionnels du secteur, les trois principaux avantages du marketing d’affluence sont :
    – la création de contenus originaux est de 87%,
    – la stimulation du taux d’engagement est de 77%
    – l’augmentation du trafic est de 56%
  • La mise en place d’un programme de marketing d’influence, en moyenne, accroit de près de 15% les mentions de marque et augmente de près de 9% la vision positive de la marque.

Tendances sociales media et réseau 2020

Le contenu visuel est 40 fois plus susceptible d’être partagé sur les réseaux sociaux que tout autre type de contenu.

  • La vidéo sociale génère 1200% de partages de plus que le texte et les images combinés.
  • Les infographies sont 3 fois plus susceptibles d’être aimées et partagées par rapport à tout autre type de contenu sur les réseaux sociaux.
  • Les tweets avec images reçoivent 18% de clics de plus que les tweets sans image.
  • Les mises à jour de statut Facebook avec des images obtiennent 2,3 fois plus d’engagement que celles sans images.

Les réseaux sociaux influencent les activités d’achat de 23% des consommateurs.

  • Plus de 30% des acheteurs en ligne sont prêts à acheter un produit directement sur un réseau social.

91% des marques utilisent deux canaux sociaux ou plus.

  • Facebook représente 53,1% des connexions sociales effectuées par les consommateurs pour se connecter aux applications et aux sites web des éditeurs et des marques.
  • Plus de 2 milliards de messages sont échangés entre les marques et les utilisateurs chaque mois sur les réseaux sociaux.
  • 45,8% des consommateurs déclarant préférer contacter une entreprise par messagerie plutôt que par e-mail.
  • 71% des consommateurs qui ont eu une bonne expérience de service sur les réseaux sociaux avec une marque sont susceptibles de la recommander à d’autres.
  • Les plus grandes marques sur Instagram affichent un taux d’engagement par abonné de 4,21%, soit 58 fois plus que sur Facebook et 120 fois plus que sur Twitter.

Retrouvez toute notre actualité sur les jum’s

Pour faire cet article nous nous sommes aidées de plusieurs articles :

Alioze
Le blog du moderateur
Journaldunet
Statista
Hubspot

 

Marketing digital

Pourquoi apporter de la valeur avec votre contenu ? — Eloise Dohmen | Création de contenu digital

Voici un bel article que je me suis permise de vous partager sur quelques conseils pour la création d’articles et le contenu unique qui est important!

Bonne journée,

Les jum’s

Pourquoi et comment apporter de la valeur avec votre contenu, afin de renforcer votre image de marque et développer votre notoriété ? Je vous dis tout.

Pourquoi apporter de la valeur avec votre contenu ? — Eloise Dohmen | Création de contenu digital
Digital · Marketing digital

La publicité digitale en 2020

Hello à tous,

Nous souhaitions partager un article très intéressant sur la publicité digitale. Aimez-vous l’actualité du marketing ?

Le marché publicitaire digital français a connu une belle croissance en début d’année 2020 et une forte décroissance à partir du début du confinement, qui a débuté mi-mars. L’Observatoire de l’e-pub constate une baisse de 8 % des recettes publicitaires digitales au 1er semestre. Sur l’ensemble de l’année 2020, l’étude estime un recul des recettes de l’ordre de 6,7 %.

Le marché de la publicité digitale a connu une petite baisse de 8 % sur un an, passant de 2,756 milliards d’euros au 1er semestre 2019 à 2,545 milliards d’euros au 1er semestre 2020.

La publicité digitale regroupe plusieurs principaux leviers : Le search, le social, le display, les autres leviers.

  • le search : -9 % à 1,078 milliard d’euros (42% du marché),
  • le social : -5 % à 638 millions (25%),
  • le display : -17 % à 427 millions d’euros (17% du marché),
  • les autres leviers : hausse de 4 % à 402 millions (16% du marché).
Le display est l’un des leviers impactés par la crise sanitaire :

L’importante baisse des recettes publicitaires enregistrée par le display (-17 %), notamment au niveau de la vidéo, s’explique par un CPM plus élevé et des annonceurs qui ont stoppé leurs campagnes. Seuls les leviers orientés autour du ROI et de la performance, comme l’affiliation, l’emailing ou les comparateurs ont plutôt bien résisté.

L’édition et l’info, acteurs qui ont le plus été touchés en 2020

L’édition et l’info ont enregistré une baisse de 161 millions d’euros de recettes publicitaires (-22 %) au 1er semestre 2020. L’Observatoire note que plus de 300 mots ont été blacklistés par les annonceurs, dans une logique de brand safety pendant le confinement, pour ne pas apparaître aux côtés de termes tels que Covid ou maladie.

Parmi les autres acteurs, la TV et la radio (-21,6 %) ont été impactées par une forte baisse au niveau de la catch up et des opérations spéciales, deux leviers moins orientés autour de la performance et qui ont ainsi plus fortement subi l’arrêt des investissements publicitaires. Le retail et les services (-11,3 %), de même que le streaming vidéo et musical (-8,4 %) ont également subi les effets de la crise.

Tous les formats concernés, la vidéo moins impactée grâce à YouTube

Alors que les annonceurs ont rencontré des difficultés pour constituer des programmes et des produits publicitaires pendant le confinement, l’étude montre que la plupart des formats ont souffert dans le display (le classique, la vidéo et les OPS). Seule exception : l’audio, qui enregistre une hausse de +40 % au S1 2020, même si ce segment ne représente que 2 % du marché du display, avec 8 millions d’euros de recettes publicitaires.

Le display vidéo enregistre quant à lui une forte baisse (-18 %), en particulier au niveau du format Outstream (-25 %). La vidéo Instream a été un peu moins impactée au 1er semestre 2020 du fait des bons résultats de YouTube (-17 %).

Le format natif stable, le mobile plus résistant que le desktop

Selon l’Observatoire de l’e-pub, le format natif est resté stable (+2 %) et a permis de contribuer à ralentir la chute du display. Les recettes publicitaires du format classique ont augmenté de 13 %, alors que les autres ont tous enregistré une forte baisse. Les secteurs tels que la santé, le gaming ou l’aménagement du domicile ont réussi à sortir leur épingle du jeu.

Le search et le social : les 2 secteurs qui s’en sortent le mieux

Le search continue de peser sur le marché, avec plus d’1 milliard d’euros de recettes publicitaires au 1er semestre 2020, en grande partie grâce à Google. Ce secteur a enregistré une baisse de 9 % des recettes, porté par les acteurs historiques tels que Google, dont les revenus publicitaires vont baisser pour la première cette année (-5 %), Bing ou Qwant. L’étude montre que le search a mieux résisté ce semestre que le display, grâce aux activités des annonceurs et la long tail, qui ont permis d’amortir la crise. L’Observatoire ajoute que ce secteur a aussi bénéficié de la digitalisation de l’économie française pendant les deux mois de confinement.

Vers une reprise de la croissance publicitaire en 2021

L’Observatoire de l’e-pub s’est appuyé sur l’évolution du PIB de la France, estimé à -12,5 % selon l’INSEE pour réaliser ses prévisions pour le 2e semestre 2020, et l’année 2021. L’étude prévoit une baisse de 6,7 % des recettes publicitaires digitales, avec un manque à gagner estimé à plus d’1 milliard d’euros.

Si le prochain semestre devrait donc être bien meilleur pour le secteur, 2021 devrait marquer le début de la reprise sur des bases comparables à celles de 2019. Ces prévisions vont également dépendre du climat économique et des impacts de certaines réglementations, qui menacent l’écosystème publicitaire :

  1. la publication des recommandations de la CNIL avec un possible impact sur le taux de consentement aux cookies publicitaires,
  2. les positions strictes d’acteurs incontournables dans la chaîne de valeur (Google, Apple), avec la maîtrise des paramétrages via un accès direct donné aux utilisateurs, ainsi que des outils publicitaires,
  3. le règlement e-privacy avec un impact sur l’insécurité juridique (cookies, autres traceurs),
  4. le climat général anti-pub (convention citoyenne pour le climat, des projets de loi et amendements divers avec de potentielles restrictions sectorielles…).

Article du blog du moderateur

Bonne journée,

Les jum’s