Top

Le journal des Jum's

Italie : découverte d’un étrange requin à la tête de cochon
au large de l’île d’Elbe

Découvert requin tête de cochon. Une prise hors du commun pour des officiers de marine à Portoferraio, sur l’île d’Elbe en Italie ! Début septembre, un poisson pour le moins étrange a été découvert… À première vue ce serait un requin… avec une tête de cochon.

L’Oxynotus centrina, requin rare, vulnérable et menacé

Si certains ont d’abord cru à une espèce mutante, le “requin-cochon” a rapidement été identifié, notamment grâce à son museau plat et à ses deux nageoires dorsales. La bête est en réalité un “Oxynotus centrina”, ou “centrine commune”, un requin qui appartient à la famille des Oxynotidae. Inscrite sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), c’est une créature considérée comme vulnérable, non pas car l’on consomme sa chair, mais parce qu’elle est pêchée accidentellement – à la ligne ou au chalut.

Peu connue, cette espèce de requin est très rarement observable, car elle aime traîner à 600, voire 700 mètres de profondeur. De petite taille (1 mètre 50 maximum), l’Oxynotus centrina se trouve en effet dans les grands fonds de l’Atlantique est, du sud de la Grande-Bretagne jusqu’en Afrique du Sud, et donc en Méditerranée.

 

” Il existe aujourd’hui 500 espèces connues de requins dans le monde, nous précise Johann Mourier, chercheur en écologie comportementale, spécialiste des requins.” Dans l’article l’ouest-france

Un “poisson-cochon

Si l’on appelle communément l’Oxynotus centrina “cochon de mer”, ce n’est pas qu’en raison de son apparence : en effet, Yuri Tiberto, un employé de l’Aquarium de l’île d’Elbe, a expliqué au tabloïd britannique The Daily Mirror que si l’on fait le parallèle entre le poisson et le cochon, c’est aussi car en sortant de l’eau, l’animal émet une sorte de grognement, semblable au cri du mammifère.

Sans danger pour l’homme

Se nourrissant principalement de vers, de crustacés et de mollusques, le requin cochon ou poisson-cochon ne représente aucun danger pour l’homme. Ce cochon de mer peut atteindre 1 mètre 50, mais sa taille oscille généralement aux alentours de 1 mètre. Il s’attaque donc à des proies à sa taille. On ne consomme pas sa chair, en revanche il est souvent capturé accidentellement dans les filets des chalutiers.

Un requin à tête de cochon aurait été retrouvé dans le Vieux-Port de Marseille : “Une espèce menacée victime d’un chalutage accidentel”.

La Provence : Si vous croisez un requin agonisant, blessé, mort ou près des cotes, il est important de contacter le Groupe Phocéen d’Etude des requins et des raies (118 rue du Rouet Marseille 8e) par mail à phoceashark@gmail.com ou par téléphone au 06.50.41.38.47. Plus de renseignements : www.phoceashark.wixsite.com/groupephoceenrequins et sur la page Facebook www.facebook.com/groupephoceenetuderequins/

Retrouvez nos articles sur les jum’s

Nous sommes jumelles, passionnées par la communication, l'événementiel et le tourisme, nous sommes ravies de vous partager ici notre quotidien (Lifestyle). Nous vous souhaitons une bonne visite ! :)

Comments:

  • December 19, 2021

    All species deserve respect and protection, but with a face like that I can see why this shark likes to stay out of sight. 😄

    reply...
  • December 19, 2021

    Rare en effet et espèce protégée !

    reply...
  • December 30, 2021

    Je connaissais “Spider-cochon” mais pas le “requin-cochon”. Je l’ajoute à ma liste insolite. 😉

    reply...
  • December 31, 2021

    WOW!

    reply...
  • January 2, 2022

    Très insolite, je ne connaissais pas du tout. Bonne année 2022.

    reply...

Leave a Reply

en_USEnglish
%d bloggers like this: