Uncategorized

Initiation à la langue des signes

Nous avions écrit un article sur la langue des signes récemment, nous espérons qu’il vous a plu. Tout d’abord, voici un nouvel article sur la langue des signes avec plus d’informations sur l’initiation à la langue des signes, en commençant par une définition rapide, l’alphabet et la grammaire. 🙂

La langue des signes est utilisée par une partie des sourds de France qui est une langue à part entière. C’est un des piliers de l’identité et de la culture sourde. 

 

Connaissez-vous l’alphabet ? 😉 un petit tableau récapitulatif LSF:

Photo LSF.
Un petit rappel sur les signes quotidiens qui pourraient vous aider 😉
       
Bonjour 
Merci

 

Passons à la grammaire :

  • Les temps du verbe n’existent pas, en LSF, on précise seulement le moment où se déroule l’action (hier pour le passé, aujourd’hui pour le présent, après ou demain pour le futur). Le temps est donné par la position du corps et en particulier de l’épaule de la main dominante. Le positionnement des signes par rapport au corps donne aussi l’idée du temps (passé, présent, futur).
  • La date exacte est ensuite posée par le signeur si nécessaire (il y a deux ans, hier, tout à l’heure, demain, dans un mois,..). L’ordre des signes est inversé. Le verbe se met généralement en fin de phrase. En premier, on met toujours le temps, ensuite le lieu. C’est une logique très visuelle. Enfin, le corps et les mimiques du visage sont très importants et renseignent l’interlocuteur sur le type de phrase.
  • L’alphabet dactylographique consiste à représenter chaque lettre de l’alphabet par une position définie des doigts de la main (droite pour les droitiers et gauche pour les gauchers). Cet alphabet ne sert qu’à épeler des mots inconnus (noms de villes, prénoms, etc.). Le prénom des personnes est toujours épelé avec la dactylologie (l’alphabet de sourds que l’on signe avec la main).
    Pour information, en entrant dans une communauté sourde, généralement on reçoit un surnom, un prénom qui se fait en un seul geste. Ce nouveau nom s’attribue généralement en fonction du caractère de la personne qui semble la plus importante !

 

Un peu d’histoire sur la LSF :

L’abbé Charles Michel de l’Épée (1712-1789) fonda au 18e siècle la première école publique destinée aux personnes sourdes. Son système éducatif va se fonder sur les signes naturels qu’il a pu observer chez les sourds qu’il rencontre, les signes méthodiques et la dactylologie (langage gestuel) dont il se sert pour l’enseignement du français.

Il a initié la recherche sur un langage de signes méthodiques utilisables par les personnes atteintes de surdité. Il a lié ces signes avec le français écrit, commettant peut-être l’erreur, comme l’a souligné Ferdinand Berthier, de vouloir assimiler la structure syntaxique du français à celle de la gestuelle des sourds. Le regroupement des élèves sourds dans son institution, après sa mort, sentant le besoin de communiquer entre eux, a eu pour effet de favoriser et perfectionner la langue des signes française (LSF).

Bonne visite les jum’s

 

Nous sommes jumelles, passionnées par la communication, l'événementiel et le tourisme, nous sommes ravies de vous partager ici notre quotidien (Lifestyle). Nous vous souhaitons une bonne visite ! :)

14 Comments

Leave a Reply

%d bloggers like this: