culture,  lifestyle,  Travel

arbres les plus étranges de la planète

Nous avons vu cet article paru dans le journal, très intéressant que nous avons voulu vous le partager avec des photos et une vidéo ! Connaissez-vous l’un des arbres les plus étranges de la planète ? 🙂

Pour commencer, qu’est-ce que le Welwitschia, informations à savoir 🙂 :

  • L’espèce welwitschia présente une longévité de plusieurs siècles (jusqu’à 2000 ans selon certains auteurs) et son plus grand individu connu atteint 4 mètres de diamètre.
  • Elle pousse aujourd’hui exclusivement dans le désert du Namib, le long d’une bande côtière de moins de 200 km de large, depuis la Namibie jusqu’à l’Angola.
  • Cette « biographie » de la welwitschia a été menée par Germinal Rouhan, maître de conférences, botaniste systématicien et Serge Muller, professeur (tous deux chercheurs à l’Institut de systématique – évolution – biodiversité du Muséum national d’histoire naturelle).

 

Un peu d’histoire :

On constate que cette plante est considérée comme une espèce panchronique. Le Welwitschia mirabilis est la seule espèce du genre Welwitschia et de la famille des Welwitschiacées.

 

Welwitschia

“Cette plante très particulière des déserts côtiers de Namibie et du désert de Namib, a été nommée en l’honneur du Dr. Friedrich Welwitsch qui l’a découverte dans les années 1860. Cette dernière est constituée de deux grandes feuilles linéaires qui croissent de façon indéfinie dans des sens opposés et dont les extrémités se dilacèrent. Sa longévité est considérable : certains spécimens observés ont entre 1000 et 2000 ans.” Elle présente un tronc court et épais issu d’une racine pivotante de 2 à 3 m de profondeur.

 

 

Comment reconnaître la welwitschia ?

Voici une petite description de ces arbres les plus étranges de la planète, pour arriver à le reconnaître :

Ce tronc se termine par un disque, en bordure duquel se développent uniquement deux feuilles opposées, épaisses et coriaces. Elles ont une croissance continue tout au long de la vie de la plante. Elles peuvent atteindre des dimensions de 2 à 4 mètres, avec un port torsadé ondulé, couché sur le substrat sableux ou caillouteux.

De plus, Friedrich Welwitsch a découvert cette espèce étonnante en 1859, un botaniste autrichien. Lui est directeur du jardin botanique de Lisbonne, lors d’une expédition en Angola. Selon ses propres déclarations, Welwitsch tomba à genoux sur le sol brûlant et fixa la chose sans vouloir la toucher, de peur qu’elle ne se révèle être le fruit de son imagination.

Welwitsch récolta des échantillons et les transmis au directeur du jardin botanique royal de Kew (Londres). J.D Hooker, qui ne fut pas moins intrigué par cette espèce, comme il le consigne en 1863 par cette citation :

« C’est une plante que je n’hésite pas à considérer d’un point de vue botanique comme la plus merveilleuse qui ait été découverte au cours du siècle actuel. »

Après des échanges nourris avec d’autres biologistes, en particulier Charles Darwin (qui la compare à un ornithorynque végétal !). Hooker la décrit et l’illustre en 1862 à la demande de Welwitsch.

Hooker dédie le genre nouveau à son découvreur autrichien, après avoir convaincu ce dernier de renoncer au nom qu’il avait proposé, Tumboa – un nom vernaculaire que les populations locales appliquaient à la plante en question (qu’elles connaissaient donc déjà), mais également à d’autres espèces de plantes.

Voici une vidéo de cet arbre étrange :

 

 

Où on peut voir des welwitschias ?

Du fait de ses exigences écologiques, l’espèce n’a bien sûr pas pu être acclimatée en extérieur dans des parcs ou jardins botaniques sous nos climats tempérés. Mais elle est cultivée et peut être admirée dans les serres de plantes désertiques, présentes dans de nombreux jardins botaniques français, à Paris. On peut également la retrouver à Nantes ou encore Nancy. De même, vous pouvez trouver cette plante à Bruxelles, Berlin, Londres, Bâle… En allant un peu plus loin, au jardin botanique de Kirstenbosch (Afrique du Sud), on peut même visiter une serre dédiée à cette espèce phare, la Welwitschia House.

 

Bonne journée, les jum’s

Article :
dictionnaire.leparisien.fr
20minutes.fr

Nous sommes jumelles, passionnées par la communication, l'événementiel et le tourisme, nous sommes ravies de vous partager ici notre quotidien (Lifestyle). Nous vous souhaitons une bonne visite ! :)

36 Comments

Leave a Reply

%d bloggers like this: